Les Lo Lo

Groupes locaux: Lô Lô Noir et Lô Lô Bariolé

Population: Environ 5000 habitants

Langue: Tibéto-Birman

Les Lô Lô sont venus de Chine (province du Yunnan) aux 15è siècle et au 18è siècle.

Les Lô Lô vivent dans des maisons sur pilotis ou mi sur pilotis mi sur sol. Leurs maisons sont construites dans les endroits hauts, secs, près d’une forêt dense où se trouve le lieu de résidence du Génie du Sol. Dans la coutume Lô Lô, toute destruction de la forêt est sévèrement condamnée

           

Si les homme Lô Lô s’habillent comme les Hmông ou les Tay, les femmes Lô Lô respectent une mode vestimentaire traditionelle. Chez les Lô Lô noirs, les femmes portent une tunique noire dont les manches sont larges et faites de bandes d’étoffe de couleurs différentes. Elles portent aussi une jupe noire longue, une ceinture et des jambières.

Les Lô Lô pratiquent la culture du riz et du maïs dans des zones inondées ou inondables, sur des brûlis dans les hautes montagnes de Dong Van ou de Meo Vac.

Toutes les techniques d’assolement et de cultures alternées sont bienmaîtrisées et appliquées. Dans certaines régions, la culture des rizières en terrasse est très importante, à côté des brûlis permanents.

L’élevage des volailles répond aux besoins quotidiens. L’artisanat est peu developpé. Les femmes Lô Lô font des broderies et de la couture pour faire leurs propres vêtements.

Les familles Lô Lô de la même ligné sont très liées entre elles, habitent souvent dans les même hameaux. L’homme le plus âgé est responsable des activités communes dédiées aux cultes des ancêtres.

Les Lô Lô sont monogames. L’adultère est condamée par la coutume. En principe, à la mort de l’aîné, le cadet peut se marier avec sa femme.

Les Lô Lô sont soumis à un système patriacal général. Le mari est le chef de la famille et décide de tout. Les filles héritent des bijoux de leur mère et reçoivent une dot quand elles se marient.

Les funérailles chez les Lô Lô s’organisent pendant 3-5 jours pour conduire l’âme du défunt vers ses ancêtres.

Les Lô Lô distinguent les ancêtres proches (des morts jusqu’à la cinquième génération) et les ancêtres éloignées (à partir de la sixième). Ils croient à l’existence des génies et leur offrent des sacrifices aux occasions soient fixées, soit propices. Chaque année, pour avoir une bonne récolte, tout le hameau célèbre le culte du Génie du Sol.

L’éducation est en constant augmentation. L’écriture existe depuis longtemps mais il reste assez  rare de trouver quelqu’un qui est capable de lire.

L’instrument musical des Lô Lô est le couple de tambours de bronze (un mâle et une femelle). Ils l’utilisent pour les enterrements, pour les cérémonies des ancêtres ou Génie du Sol.

 

Les autres ethnies minoritaires au Vietnam :

 

En savoir plus :