Quelques règles simples de comportement …

Chaque pays a ses règles de vie : vous trouverez ci-après quelques éléments qui vont permettront de rester d’une politesse inébranlable, quoiqu’il arrive !

Ne pas être surpris (mais votre guide, très expérimenté, saura vous consoler s’il le faut !) :

Les habitudes d’accueil, les sujets réservés à la famille et aux amis, ne sont pas les mêmes en Europe et au Vietnam !!!

Il est courtois au Vietnam de s’enquérir de la situation personnelle de la personne avec qui on est, notamment de l’âge de la personne que l’on a en face de soi, car c’est en fonction de celui-ci que l’on saura comment lui adresser la parole. Au contraire des pays occidentaux où le « jeunisme» fait que certains souhaitent cacher leur âge, au Vietnam, c’est l’inverse : être âgé(e) entraine une grande considération, et donc il est normal de savoir répondre avec gentillesse à cette question. De même, avoir des enfants est un grand signe de félicité, dans un pays où le culte familial est d’une extrême importance.

De même, le poids n’est pas vu de la même façon !!! Dans un pays où pendant très longtemps la disette a été une crainte constante, et où un des Bouddha les plus considérés est pour le moins potelé, être « gros » (quasi insulte en Occident), est vécu comme une félicité …

  • Ne soyez pas surpris également des questions que les vietnamiens vous poseront sur vous-mêmes, sans précautions particulières.

Ce sont des questions assez intimes, que vous ne posez presque jamais en Occident, concernant votre vie personelle: “Quel âge avez-vous”? Etes-vous marié ou non? Combien d’enfants avez-vous? Au Vietnam, ces éléments font partie des questions traditionnelles pour manifester son intérêt envers l’autre et surtout savoir se comporter vis-à-vis de vous : en effet,  les termes à utiliser pour designer une personne ou s’adresser à elle dependent notamment de son âge et de sa situation familiale.

Cela peut paraître curieux, mais c’est une politesse réciproque (il faut donc que vous posiez les mêmes questions !) à accepter pour démarrer la conversation et faire connaissance.

Cela peut poser un problème pour les femmes: en occident, on cache son âge pour paraître jeune, au Vietnam, on le proclame, car une personne âgée (homme ou femme) est un trésor que l’on respecte.

-           En général, les vietnamiens sont très hospitaliers. Il est fréquent d’être invité à boire du thé, après seulement quelques paroles échangées. Dans les campagnes, lors de votre  présence  au village,vous pourrez être facilement convié à partager le repas avec eux.

-           Au Vietnam, la règle est d’enlever vos chaussures avant d’entrer chez quelqu’un ou dans une pagode… C’est une coutume très courante, qui commande d’avoir des chaussures ou sandales faciles à mettre et à enlever !!!

-           Dans certains lieux de culte, il est très important de ne pas oublier d’enlever vos chapeaux et/ou casquettes et de  porter des vêtements longs et couvrants pour le respect. Les documents officiels du Tourisme recommandent de toute façon (homme et femmes) bermudas au dessous du genou et chemisettes plutôt que tee-shirts.

-           Si vous êtes invités chez un vietnamien, il est bienvenu d’offrir un petit cadeau à votre hôte : fruits, fleurs ou bouteille d’alcool… Ne soyez surtout pas vexé si un vietnamien n’ouvre pas tout de suite, ni devant vous, le cadeau offert.La coutume veut qu’on découvre le cadeau une fois l’invité parti. La déception n’est pas alors lue au cas où le cadeau ne conviendrait pas : ce n’est donc pas un désintérêt pour votre cadeau, mais une politesse extrême !!!.

-           Ne refusez pas le thé que l’on vous offre, c’est une boisson de l’amitié et de la bonne entente. Le thé vert vietnamien demande un petit apprentissage, car il ne ressemble pas du tout à ce que vous avez l’habitude boire : chaud, fort et assez amer c’est un excellent coupe soif et transpiration. Même si vous n’appreciez pas, ne refusez jamais l’offrande du thé, et effleurez votre tasse de vos lèvres, par politesse. Attention : une tasse vide est immédiatement remplie à nouveau. Il en va de même pour l’alcool : soyez prudent !

-           Lorsque vous recevez quelque chose ou donnez quelque chose à un vietnamien (passeport, carte, argent, bien que vous venez d’acheter, tasse de thé, etc …), prenez ou offrez avec les deux mains, c’est un signe de respect très important.

-           Attention: en famille, souvent dans les villages, on vous présentera tout de suite les petits enfants. Contrairement à une habitude occidentale, il est formellement déconseillé de toucher la tête d’un bébé pour éviter que les mauvais esprits ne viennent lui voler son âme.

Comment se tenir à table?

- Être invité à la table d’une famille (mais c’est vrai aussi pour un repas officiel), c’est non seulement partager un repas mais encore participer à un moment de connaissance mutuelle et d’échange. Parfois, c’est un moment de définition des concepts de hiérarchie entre les convives. On voit notamment les plus jeunes inviter les plus âgés à manger, c’est une règle de respect.

- Les gens qui vous recevront auront toujours préparé beaucoup de choses à presenter à table et vous inviteront à manger de tout !!!!. Mais on n’est pas obligé de tout finir! En Occident, c’est considéré comme du gaspillage mais c’est tout à fait normal au Vietnam. Cela veut exprimer la volonté des hôtes de faire plus que la normale pour marquer leur plaisir de vous recevoir et vous montrer que vous êtes un hôte bien reçu.

- Il est extrêmement courtois, pour un hôte, de vouloir servir un invité, au moins une fois pendant un repas: ne soyez pas surpris. Quand il désire servir  un invité, l’hôte retourne ses baguettes pour utiliser l’autre extrémité de ses baguettes pour prendre un mets et le déposer dans le bol de l’invité. Si on souhaite vous servir, tenez alors votre bol ou plat avec vos deux mains.

- A table, si on vous sert en riz, si vous servez quelqu’un en riz à partir du plat commun, il faut respecter les règles : une cuillerée, c’est avare, deux ou trois c’est bien, et pas au-delà. Ne mettez jamais vos baguettes enfoncées verticalement dans votre bol de riz. C’est considéré comme les bâtons d’encens pour les funérailles, et donc c’est un symbole de mort.

 

EN SAVOIR PLUS :

 

 

 

 

Nos témoignages

Nous parlons encore beaucoup de notre beau voyage et on donne le goût aux autres d'y aller. Alors, on leur parle de toi. Nos deux semaines dans le nord, dans ton beau Vietnam profond, demeurent nos plus beaux moments du voyage.
Mme.Line Lanterre-Groupe de 2 personnes

Mme.Line Lanterre-Groupe de 2 personnes

Canada
Un peu de temps pour te répondre mais une semaine sans bosser, c'est un peu le feu au bureau.J'ai expliqué ta prestation à mon amie de « l'agence de voyage ».Elle est très intéressée.Encore merci pour ce superbe séjour et ta gentillesse...
Famille de M.Jean-Luc Abert- Groupe de 3 personnes

Famille de M.Jean-Luc Abert- Groupe de 3 personnes

Pau, France